Entretien d’embauche

Réussir son entretien téléphonique

May 12, 2021

Beaucoup d'employeurs préfèrent dans un premier temps contacter les candidats par téléphone avant de les recevoir pour un entretien en présentiel. Cela leur permet d'établir un premier contact et d'en savoir plus sur les candidats, avant de sélectionner ceux qui seront invités à les rencontrer.

Parler au téléphone est source de stress pour beaucoup de personnes, mais ne vous inquiétez pas, ce n'est pas aussi difficile que vous le croyez : voici quatre conseils pour réussir votre entretien téléphonique et accéder à l'étape suivante du recrutement.

Préparez votre entretien téléphonique

Avant un entretien d'embauche téléphonique, il est essentiel de bien préparer votre environnement, les documents qui vous seront nécessaires, et votre état d'esprit.

Prévoyez un lieu calme

Pour que votre entretien téléphonique se passe au mieux, il est impératif de vous isoler dans un lieu calme, à l'abri de tout bruit parasite ou de toute distraction. Vous devez pouvoir vous concentrer au maximum lors de la discussion qui vous attend : si vous vivez avec des enfants, des animaux ou des colocataires, faites en sorte de les éloigner le temps de votre entretien. Si vous savez que vous ne pourrez pas disposer d'un lieu au calme le jour proposé par le recruteur, n'hésitez pas à suggérer un jour qui vous convient mieux.

De même, une pièce lumineuse, silencieuse et bien rangée vous aidera à vous sentir à l'aise et à vous détendre pendant votre appel. Vérifiez également votre connexion Internet et/ou téléphonique, qui doit fonctionner parfaitement.

Préparez vos documents

Pendant l'entretien, vous aurez besoin de plusieurs documents.

  • Le descriptif de l'offre vous aidera à garder en tête les missions du poste que vous convoitez, et à les relier à vos compétences et expériences.
  • Votre CV sera sous les yeux du recruteur pendant l'appel ; gardez-le à disposition pour repérer immédiatement à quoi il fait référence.
  • Votre lettre de motivation est souvent le centre de l'intérêt du recruteur : comme pour votre CV, il risque de l'évoquer lorsqu'il vous interrogera.
  • Une fiche synthétisant votre parcours vous permettra d'aller droit au but en mettant en avant vos expériences clés en lien avec l'emploi convoité.
  • Une fiche synthétique sur l'entreprise est utile pour garder à l'esprit à qui vous vous adressez, et pour montrer au recruteur que vous connaissez bien son entreprise.

Mettez-vous en condition

Même si vous faites cet entretien depuis chez vous, accordez de l'attention à votre allure. Préparez-vous comme si vous alliez réellement rencontrer l'employeur. Portez une tenue professionnelle, ou du moins soignée, et ne négligez pas votre apparence. Vous vous sentirez sans doute plus confiant en chemise que si vous portez votre pyjama, et vous n'aurez pas de surprise si votre employeur décide de vous passer un appel vidéo.

Détendez-vous

Pour évacuer le stress, vous pouvez faire une activité relaxante avant l'entretien : sport, marche dans la nature, méditation… Cela vous permettra de vous aérer l'esprit et de répondre au téléphone de manière décontractée.

Évitez cependant de regarder la télévision ou de jouer aux jeux vidéo : cela risquerait de vous faire perdre votre concentration et votre disposition professionnelle.

Anticipez l'appel

Si votre entretien est programmé, préparez-vous au moins quinze minutes avant l'heure donnée pour l'entretien, en tenue professionnelle, au calme, et avec vos documents sous la main. Vous serez ainsi plus à l'aise, et si l'employeur vous appelle en avance, il appréciera votre ponctualité.

Si un recruteur vous appelle à l'improviste et que vous ne vous sentez pas prêt(e), ne vous sentez pas dans l'obligation de répondre : vous pourrez écouter son message vocal et le rappeler plus tard. Ainsi, vous aurez le temps de vous remémorer les détails de l'annonce et de vous mettre dans un état d'esprit adapté à une conversation professionnelle.

2. Travaillez votre voix

Au téléphone, vous devez miser sur votre voix. Cela est à la fois un avantage et un inconvénient : ne pas devoir affronter le poids du regard peut en rassurer certains, mais pour compenser, votre éloquence devra être impeccable, tout comme votre langage corporel.

Articulez

Lors d'un entretien d'embauche téléphonique, vous devez parler très distinctement, articuler, et avoir un discours fluide. Ces règles s'appliquent pour tout entretien mais sont encore plus importantes au téléphone, puisque votre interlocuteur ne vous voit pas et risque de moins bien vous entendre.

Sachez être dynamique mais posé(e), clair(e) sans hausser le ton, et essayez d'éviter les marques d'hésitation orale du type « alors » ou « euh ». Vous pouvez vous entraîner à parler avec un ami, à l'oral puis au téléphone.

Prenez votre temps

Même si votre temps de parole est compté, prenez votre temps lorsque vous vous exprimez : mieux vaut donner moins d'informations mais qu'elles soient correctes et pertinentes, plutôt que de vous laisser emporter dans un flux de paroles inutiles et envahissantes pour le recruteur.

Vous pouvez prendre le temps de réfléchir et faire de courtes pauses avant de parler. Si vous ressentez trop de stress, n'hésitez pas à demander un court instant à votre interlocuteur pour reprendre vos esprits. Respirez.

Pensez à votre langage corporel

Votre langage corporel aura une influence sur votre façon de parler, et donc sur la façon dont le recruteur vous percevra. Veillez à vous installer correctement sur une chaise et à une table, ce qui vous permettra aussi de mieux voir vos documents.

Vous pouvez mettre des écouteurs afin d'avoir les mains libres pour faire des gestes ou prendre des notes. Idéalement, vous devez être dans des conditions similaires à celles d'un entretien en présentiel. Enfin, n'oubliez pas de sourire : cela s'entend dans votre voix.

3. Investissez-vous dans la discussion

Vous devez montrer au recruteur que vous vous investissez dans la discussion, en mettant en avant vos capacités d'écoute et de réflexion. Pour cela, faites preuve de naturel, de dynamisme, et n'hésitez pas à poser des questions, car c'est aussi au recruteur de vous donner envie de travailler pour lui.

Faites preuve de spontanéité et de concision

Votre temps de parole est limité lors d'un entretien téléphonique : vous allez devoir aller à l'essentiel. Concentrez-vous sur les moments importants de votre parcours mais veillez à ne pas lire votre fiche de synthèse ou votre CV – votre discours perdrait en naturel et en dynamisme.

Écoutez

Même si le recruteur vous appelle pour discuter avec vous, respectez ses temps de parole et écoutez attentivement ce qu'il a à vous dire : non seulement c'est une preuve de respect, mais cela vous aidera aussi à mieux cerner ce qui l'a le plus intéressé dans votre candidature, et donc à adapter votre discours en conséquence.

Prenez des notes

Gardez un bloc-notes et un stylo à disposition pendant votre discussion. Vous pourrez ainsi noter les éléments qui ressortent du discours du recruteur, et ces informations vous serviront au cours de l'entretien ou lors d'une prochaine entrevue.

Rebondissez

Rebondissez aux questions et paroles de votre interlocuteur : n'hésitez pas à orienter la conversation sur un point qui vous semble pertinent, à faire référence à un client ou une réussite de l'entreprise. Cela lui montre votre attention et votre intérêt.

N'oubliez pas que l'entretien n'a pas pour unique but d'analyser vos compétences pour le poste : c'est aussi l'occasion pour vous d'en savoir plus sur l'entreprise, l'emploi en lui-même, les personnes avec qui vous allez travailler, le salaire, et toute autre information pertinente.

4. Soignez la fin de l'entretien

Ne vous relâchez pas à la fin de l'entretien : même si le plus dur est fait, vos derniers mots resteront dans la mémoire de l'interlocuteur, et une fin bâclée peut nuire à votre performance globale. Prenez le temps de poser vos questions, finissez sur une note cordiale et pensez à écrire un message de remerciement.

Recueillez de dernières informations

À l'issue de la discussion, ne raccrochez pas trop vite : prenez le temps de clore l'entretien avec courtoisie et détente. Pensez aux questions que vous n'avez pas pu poser et informez-vous sur la suite du processus d'embauche.

Finissez sur une note positive

La fin de l'entretien est le moment idéal pour avoir une discussion un peu moins conventionnelle – néanmoins professionnelle. Si vous avez eu un rapport cordial avec le recruteur tout au long de la discussion, vous pouvez conclure l'échange sur une anecdote ou une information positive et marquante concernant l'entreprise ou votre parcours. Cela marquera l'esprit du recruteur avant de raccrocher. Veillez également à le remercier du temps qu'il vous a accordé.

Envoyez un e-mail de remerciement

Même si vous avez déjà remercié le recruteur à la fin de votre discussion, il convient de lui écrire un e-mail pour réitérer votre reconnaissance. Cela sera une preuve supplémentaire de votre motivation et de votre courtoisie. Vous pouvez lui écrire dans les jours qui suivent votre entretien.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Quatre exemples de lettres de remerciement après un entretien

Rédiger un mot de remerciement après un entretien d’embauche est fondamental. Laissez-vous inspirer par nos quatre exemples.

Question d'entretien : « Parlez-moi de vous »

Parlez-moi de vous : la question incontournable lors d'un entretien d'embauche. Comment bien vous y préparer, et répondre de manière convaincante au recruteur.