Entretien d’embauche

Questions lors d'un entretien

January 7, 2021

Lors de votre recherche d'emploi, l'étape de l'entretien d'embauche est l'une des plus importantes du processus de recrutement. Il intervient après l'envoi de votre CV et de votre lettre de motivation, et avant la signature du contrat.

Il consiste, pour le recruteur, à vous poser un certain nombre de questions pour mieux cerner votre personnalité, vos capacités et vos compétences.

Pour vous, l'entretien d'embauche est l'occasion de montrer au recruteur que vous êtes le(la) candidat(e) idéal(e) pour le poste qu'il souhaite pourvoir au sein de son entreprise.

Il est conseillé de bien préparer chaque entretien d'embauche et d'adapter votre stratégie en fonction de l'entreprise que vous visez. Découvrez dans cet article les questions les plus fréquemment posées lors d'un entretien d'embauche, accompagnées de quelques éléments de réponse.

Parlez-moi de vous

Au début de l'entretien, il vous est souvent demandé de vous présenter. Beaucoup pensent, à tort, qu'il s'agit d'une façon pour le recruteur de briser la glace et de mettre les candidats à l'aise. Détrompez-vous !

Cette interpellation « parlez-moi de vous » ou « présentez-vous » est le véritable début de votre entretien. Vous devez donc répondre à cette première question avec le plus grand sérieux.

En vous la posant, le recruteur souhaite évaluer votre capacité à vous présenter sous votre meilleur jour. Il sera donc attentif à votre élocution, à la construction de votre raisonnement et aux exemples que vous exposerez pour illustrer vos réponses. Votre objectif est de présenter vos compétences techniques, professionnelles, mais également relationnelles.

Pour en savoir plus : Question d'entretien : « Parlez-moi de vous »

Pourquoi voulez-vous quitter votre emploi actuel ?

C'est une question délicate à laquelle bon nombre de candidats ont du mal à répondre. Il s'agit ici d'expliquer en quoi votre recherche d'un nouvel emploi s'inscrit dans votre projet professionnel. Montrez au recruteur que votre démarche est cohérente et pertinente.

Ne vous plaignez jamais de votre employeur actuel. Cela risquerait de donner une mauvaise image de vous, de vos motivations réelles et de votre capacité à occuper le poste que vous convoitez. Au contraire, énumérez tout ce que votre emploi actuel vous a apporté en matière de compétences et d'évolution, et parlez de vos réalisations au sein de cette entreprise.

Pourquoi souhaitez-vous nous rejoindre ?

Pour répondre à cette question, replongez-vous dans votre état d'esprit avant l'envoi de votre dossier de candidature. Listez tout ce qui vous a attiré(e) dans cette entreprise. Il peut s'agir d'éléments concrets comme les produits ou les services qu'elle vend, la localisation, la taille de l'entreprise, sa place au sein du marché, ou d'éléments plus subjectifs comme sa renommée, les opportunités de carrière qu'elle offre ou les valeurs qu'elle défend.

Si vous avez effectué un bilan de compétences, cherchez des éléments de réponse dans ce dernier. C'est le moment de montrer au recruteur que ce poste correspond à vos compétences et à votre projet professionnel.

Quels sont vos défauts ?

Les candidats à un entretien d'embauche doivent toujours se préparer à cette question. Cependant, si le recruteur vous la pose, évitez de réciter une réponse apprise par cœur et dénuée de toute franchise. Répondez le plus naturellement et le plus honnêtement possible, en essayant de donner des exemples concrets.

Il ne suffit pas de transformer vos défauts en qualités. Annoncer pompeusement au recruteur que vous êtes perfectionniste et que vous ne comptez pas vos heures risquerait d'être pris au mieux pour de l'arrogance mal placée, au pire pour un mensonge éhonté.

Avant l'entretien, effectuez un véritable travail d'introspection et évaluez-vous à votre juste valeur pour déterminer vos défauts. Puis prenez les mesures nécessaires pour combler ces manquements. Par exemple, vous pouvez expliquer au recruteur que votre niveau en langue étrangère laisse à désirer, mais que vous suivez une formation pour améliorer votre pratique de l'anglais.

Quelles sont vos qualités ?

En vous posant cette question, le recruteur cherche à évaluer votre capacité à accomplir vos missions professionnelles, aussi bien sur le plan technique qu'interpersonnel. Pour bien répondre à cette question, pensez à votre parcours professionnel et racontez au recruteur des faits marquants au cours desquels vos qualités vous ont permis d'obtenir de bons résultats.

Tout comme la question qui porte sur vos défauts, celle-ci nécessite également un vrai travail d'introspection. Soyez honnête avec vous-même et avec le recruteur quand vous y répondez. N'oubliez pas que vos dires peuvent être vérifiés par votre recruteur auprès de vos anciens employeurs.

Que savez-vous de cette entreprise ?

Avant de vous rendre à un entretien d'embauche, il est conseillé de collecter le plus d'informations possible sur l'entreprise dans laquelle vous postulez. Vous montrez ainsi au recruteur que vous êtes une personne rigoureuse qui a effectué les recherches nécessaires avant de se présenter au rendez-vous. Toutefois, toutes les informations ne sont pas rendues publiques et celles que vous trouverez en ligne et dans la presse ne sont pas toujours les plus pertinentes ou les plus intéressantes.

Vous vous distinguerez des autres candidats si vous êtes en mesure de parler de l'entreprise en allant au-delà de ce qui est publié sur son site internet et dans les médias. En vous posant cette question, le recruteur cherche à connaître votre opinion de professionnel sur la situation de l'entreprise au sein du marché et par rapport à la concurrence.

Il peut donc être judicieux de répondre à cette question en deux temps. Tout d'abord, présentez votre analyse de la situation actuelle de l'entreprise, puis suggérez des axes d'amélioration que vous pourriez mettre en place si l'entreprise vous recrutait.

Comment réagissez-vous face aux critiques ?

Avec cette question, le recruteur cherche à savoir si vous êtes capable de vous remettre en question et d'accepter les critiques. Mais il ne doit pas déceler en vous un manque de confiance ou d'affirmation. Expliquez au recruteur que lorsque les critiques sont fondées et concernent votre travail, vous les acceptez et vous cherchez à vous améliorer. Étayez votre réponse en lui présentant des exemples concrets de situations dans lesquelles vous avez su prendre en compte les remarques de vos supérieurs ou de vos collègues pour aller de l'avant.

Où vous imaginez-vous dans cinq ans ?

Cette question a pour objectif d'évaluer votre niveau d'ambition et de loyauté envers votre employeur. Elle est particulièrement difficile car vous ne devez vous montrer ni trop ambitieux(se) ni trop humble. Il est également déconseillé de dire au recruteur que vous n'avez pas l'intention de rester dans cette entreprise très longtemps.

Une manière simple d'y répondre consiste à dire au recruteur que les deux premières années seront pour vous des années d'imprégnation et d'intégration, au cours desquelles vous en apprendrez un maximum sur l'entreprise, ses méthodes de travail, ses produits et ses services. Les trois autres années seront consacrées à apporter une véritable plus-value à la société qui va vous employer.

Répondre aussi simplement peut paraître évasif, mais cette réponse a l'avantage de montrer votre engagement envers votre future entreprise. En effet, comment pourriez-vous innover sans au préalable bien comprendre le fonctionnement de l'entreprise ?

Pourquoi vous et pas un(e) autre candidat(e) ?

Si le recruteur vous pose cette question, cela indique généralement que vous êtes en bonne voie de réussir votre entretien d'embauche.

Puisque vous ne connaissez pas les autres candidats, votre réponse ne doit pas porter sur eux. Focalisez-vous sur vous-même. Rappelez au recruteur que vous possédez les compétences nécessaires pour occuper le poste et que ce dernier correspond à vos ambitions professionnelles.

N'hésitez pas, même si vous l'avez déjà fait lors des réponses précédentes, à donner des exemples concrets de résultats que vous avez obtenus au cours de votre carrière. Soyez pragmatique. Le recruteur doit, au fil de votre réponse, imaginer comment vous allez pouvoir apporter une plus-value à son entreprise si vous décrochez le poste.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

La question de votre rémunération est souvent l'une des dernières que l'on vous pose. Avant chaque entretien, préparez-la minutieusement. Votre salaire doit refléter le travail que vous allez fournir. Il dépend de votre secteur d'activité, de votre expérience professionnelle et de vos qualifications. Il convient donc d'exprimer des prétentions salariales réalistes au regard de ces trois critères, sans jamais vous dévaluer.

Si le poste que vous visez implique davantage de responsabilités que votre emploi précédent, majorez le montant du salaire brut que vous gagniez auprès de votre ancien employeur.

Avez-vous des questions ?

Cette question vient souvent clore un entretien d'embauche. Vous devrez l'avoir préparée avant de vous présenter au rendez-vous. C'est l'occasion pour vous d'obtenir des réponses à vos interrogations tout en montrant votre intérêt sincère pour le poste et pour l'entreprise.

Vous pouvez, par exemple, demander au recruteur de vous en dire plus sur la culture de l'entreprise, sur les valeurs qu'elle défend. Vos questions peuvent également porter sur l'environnement de travail dans lequel vous évoluerez ou sur les missions qui vous seront confiées si vous êtes retenu(e) pour le poste.

Grâce à ces conseils, et avec un peu de préparation, vous pourrez vous présenter à votre prochain entretien d'embauche en toute confiance.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Quatre exemples de lettres de remerciement après un entretien

Rédiger un mot de remerciement après un entretien d’embauche est fondamental. Laissez-vous inspirer par nos quatre exemples.

Question d'entretien : « Parlez-moi de vous »

Parlez-moi de vous : la question incontournable lors d'un entretien d'embauche. Comment bien vous y préparer, et répondre de manière convaincante au recruteur.