Evolution professionnelle

Vade-mecum de la communication non verbale au travail

January 7, 2021

La communication non verbale, aussi importante que la communication verbale dans la plupart des conversations, constitue une mine d'informations à transmettre ou à déceler dans les interactions interpersonnelles. Elle révèle aux autres votre attitude, votre humeur, votre énergie et vos émotions sans faire appel aux mots. Dans cet article, nous parlerons de la communication non verbale, de sa manifestation sur le lieu de travail et des façons de la développer au quotidien.

Qu'est-ce que la communication non verbale ?

La communication non verbale désigne toutes les méthodes utilisées pour communiquer sans paroles. Elle est au cœur de vos interactions avec les autres, que vous le vouliez ou non. Pour une communication efficace, il est essentiel de savoir vous exprimer sans forcément faire appel aux mots et de comprendre les messages envoyés par les autres, qui ne sont pas exprimés par la parole. Si vous savez interpréter les signaux non verbaux, votre communication sur le lieu de travail n'en sera que meilleure.

Types de communication non verbale

Il existe différents types de communication non verbale. En voici quelques exemples :

Expression du visage

L'expression du visage est la forme la plus évidente de communication non verbale. Sourire, froncer les sourcils, plisser le front, rouler des yeux… Les expressions faciales découlent de vos émotions. Vous souriez quand vous êtes heureux(se), vous froncez les sourcils quand vous êtes frustré(e), vous vous mordez la lèvre quand vous êtes nerveux(se), etc. Ces signaux trahissent vos émotions face à une situation ou à autrui.

Pour mieux comprendre une personne, lisez entre les lignes. Si vous proposez quelque chose et que votre interlocuteur plisse le nez, il est probable que cela ne l'enchante guère. Si vous demandez à un collègue de vous aider et qu'il répond avec un sourire sincère, il peut être intéressant de l'ajouter à votre équipe pour de bon. Plus vous prendrez le temps de vous familiariser avec les expressions faciales, plus votre interprétation gagnera en précision.

Gestuelle

La gestuelle est une autre constante de la communication non verbale. Elle désigne tous les mouvements de votre corps face à une situation : signe de la main, haussement d'épaules, pouce en l'air, etc. Il peut s'agir de gestes évidents, comme le fait de donner une tape dans le dos de quelqu'un pour le féliciter, ou plus subtils, comme le fait de taper du doigt sur le bord de votre bureau. Quel que soit le geste effectué, vous transmettez forcément des informations.

Chaque personne a une gestuelle qui lui est propre. Pour certains, un mouvement nerveux de la jambe sous une table est un signe de nervosité ou de malaise. Pour d'autres, c'est un signe d'excitation ou d'enthousiasme. Pour repérer les différences d'un individu à l'autre, votre meilleur allié reste l'observation. Si vous souhaitez développer rapidement vos compétences en communication non verbale, prenez le temps de regarder et d'analyser le comportement des autres.

Posture

La posture fait référence à la position de votre corps lorsque vous êtes debout, assis(e) ou en mouvement. Elle révèle le plus souvent votre énergie, votre humeur et votre niveau d'attention. Vous pourriez, par exemple, vous tenir droit(e), être avachi(e) ou incliner le buste. Lors d'une réunion ou d'un entretien, les personnes assises droites sur leur chaise sont perçues comme plus réceptives que celles avec les épaules affaissées. Vous pouvez communiquer de différentes façons : en vous appuyant sur un coude, en déplaçant votre poids d'un pied sur l'autre, en vous penchant en arrière, etc.

La posture est un élément important de la communication non verbale, car les gens n'en ont souvent pas conscience. Si les paroles de quelqu'un vous contrarient, vous pouvez le faire savoir physiquement. Reculez-vous, croisez les bras ou voûtez les épaules pour faire comprendre que la situation vous incommode. Une bonne communication passe par la compréhension des gestes d'autrui, mais aussi par la capacité à communiquer avec vos propres gestes.

Regard

Le regard est un peu plus complexe. Généralement, un contact visuel est considéré comme un signe d'intérêt, de concentration et de respect. Dans le cadre d'un entretien, une personne qui évite le regard du recruteur peut être perçue comme nerveuse, malhonnête ou ennuyée. Toutefois, le contact visuel est à utiliser avec parcimonie. S'il est trop appuyé ou fréquent, il peut être considéré comme trop intense, voire provoquer un sentiment de malaise chez votre interlocuteur. Tout bon communicateur se doit d'utiliser et d'interpréter le regard avec précision pour communiquer.

Certains facteurs ont une incidence sur les signaux envoyés par le regard. La nature d'un contact visuel dépend beaucoup du contexte. Si quelqu'un évite d'établir un contact visuel avec vous, vous crierez à l'impolitesse. Cependant, il y a des cas où le contact visuel n'est pas évident. Certains sont mal à l'aise à l'idée de regarder une personne dans les yeux, surtout s'ils souffrent d'anxiété ou de troubles similaires. Dans de nombreuses cultures, il est préférable de ne pas regarder trop longtemps un inconnu dans les yeux, car cela peut être considéré comme une menace ou de l'insolence. Faites toujours attention au contexte dans lequel vous évoluez pour mieux comprendre certains signaux.

Comment exploiter la communication non verbale sur le lieu de travail ?

La communication non verbale est au cœur des interactions interpersonnelles, que vous le vouliez ou non. Pour optimiser votre communication sur le lieu de travail, il est nécessaire d'en apprendre les mécanismes. Voici quelques conseils pour vous sensibiliser à ce type de communication au bureau :

  1. Faites attention à ce que vous renvoyez. Indiscutablement, la maîtrise de ce type de communication passe par la prise de conscience des messages que vous envoyez. Vous avez probablement déjà quelques tics non verbaux dont vous n'avez même pas connaissance. Si vous avez tendance à vous mordre les lèvres, à hausser les sourcils ou à vous agiter sur votre siège, essayez de vous retenir ou de tourner cela à votre avantage. Si vous filtrez vos propres signaux, vous ferez forcément plus attention à ceux des autres.

  2. Faites preuve d'empathie. La communication non verbale dépend souvent du contexte. Pour interpréter des signaux avec précision, tenez compte de la situation et faites preuve d'empathie. Par exemple, si un collègue est assis avec les bras croisés et les épaules voûtées, il peut à première vue sembler frustré ou bouleversé. Mais, si vous regardez autour de vous, vous verrez que le radiateur du bureau est cassé et que votre collègue ne porte pas de pull. Ce qui a été perçu comme de l'hostilité à première vue est en fait une réaction au froid. Mettez-vous toujours à la place des autres pour voir les signaux cachés.

  3. Soyez précis dans votre communication non verbale. Souvent, les gens envoient des signaux non verbaux à leur insu. Contrôlez les signaux que vous envoyez pour communiquer avec précision ; ils doivent être perçus sans ambiguïté. N'oubliez pas que certains gestes sont à double tranchant. Par exemple, vous pouvez tout à fait vous pencher sur l'épaule de quelqu'un pour regarder son travail sans que cela pose problème. Toutefois, si la personne est attachée à son espace personnel, elle peut le voir comme une agression et se sentir mal. Peu importe la situation, portez toujours une attention particulière aux messages que vous véhiculez.

Exemples de communication non verbale

La communication non verbale permet aussi de transmettre certains états d'esprit utiles dans un contexte professionnel. Voici trois exemples :

La confiance

La confiance est une qualité appréciable et intéressante pour votre interlocuteur. Elle est facile à transmettre, même si vous n'êtes pas 100 % confiant. Cette qualité est primordiale pour les entretiens d'embauche, les présentations publiques, les discours, les échanges d'idées, etc. Vous pouvez transmettre votre confiance de plusieurs façons :

  • en regardant votre interlocuteur dans les yeux sans trop insister ;
  • en prenant l'initiative de serrer la main de votre interlocuteur ;
  • en dosant vos gestes ;
  • en vous tenant bien droit(e) et en mettant le même poids sur chaque pied ;
  • en gardant une expression faciale détendue, mais neutre.

L'attention

Vous pouvez aussi transmettre votre niveau de concentration ou d'attention. Dans un cadre professionnel, il est important de paraître concentré. C'est le cas des entretiens d'embauche, des discussions en face à face et des réunions d'équipe. C'est un marqueur d'implication et de motivation. Vous pouvez montrer votre concentration ou votre attention de plusieurs façons :

  • en regardant votre interlocuteur dans les yeux ;
  • en vous asseyant correctement sur votre chaise ;
  • en hochant la tête lorsque vous êtes d'accord ;
  • en inclinant les épaules vers votre interlocuteur ;
  • en gardant les bras et les mains détendus le long du corps ou sur les genoux ;
  • en vous assurant que votre langage corporel n'entre pas en contradiction avec vos paroles.

L'enthousiasme

Vous pouvez facilement verbaliser votre enthousiasme, mais il faut vous assurer que votre langage corporel n'entre pas en contradiction avec vos paroles. Faites preuve d'enthousiasme lorsque vous proposez de nouvelles idées ou interagissez avec des clients. Il y a plusieurs moyens d'y parvenir :

  • en souriant et en haussant les sourcils ;
  • en hochant la tête ;
  • en bougeant les mains ;
  • en jouant avec l'intensité de votre voix ;
  • en employant un ton énergique ;
  • en tournant le buste vers votre interlocuteur.

La communication non verbale est un outil efficace et crucial pour une communication professionnelle et interpersonnelle réussie. Tenez compte des conseils et des suggestions de cet article et découvrez comment les mettre en œuvre sur votre lieu de travail. Pour devenir le maître en la matière, il n'y a pas de secret : entraînez-vous.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Esprit d’équipe : définition et exemples

L’esprit d’équipe consiste à collaborer avec d’autres personnes pour accomplir des tâches. Vous trouverez ici des définitions et des exemples de cette aptitude.

Foire aux questions : qu’est-ce qu’un congé sabbatique ?

Les personnes mues par leur ambition professionnelle ont bien du mal à prendre des vacances, sans parler d’une pause de plusieurs mois, voire d’un an. Et pourtant, les congés sabbatiques peuvent s'avérer bénéfiques pour votre santé et votre carrière.