Rémunération

Comment calculer votre pécule de vacances

May 12, 2021

Cette année, vous avez bien travaillé et vous êtes sur le point de vous accorder des vacances bien méritées. Conformément à la législation, vous recevez de l’argent, même lorsque vous ne travaillez pas : il s’agit des congés payés. Mais comment est calculée cette somme qui vous est allouée pendant votre temps passé hors du travail ? Combien allez-vous toucher pendant votre absence ? Nous vous disons tout, exemples à l'appui.

Qu’est-ce-que le pécule de vacances ?

Le pécule de vacances est la somme que vous recevez pendant vos vacances, pendant que vous êtes en congé. Tout salarié qui a travaillé au minimum un an à temps plein a droit à 4 semaines ou 20 jours de congés payés. Il existe 2 types de pécules de vacances :

  • le simple pécule de vacances ;
  • le double pécule de vacances.

Le simple pécule correspond à la somme que vous touchez pendant vos congés payés, quelle que soit la période de l’année.

Le double pécule vous est aussi versé pendant vos congés, mais a pour but de vous permettre de profiter au mieux de vos vacances. C’est une prime versée à l’occasion des vacances annuelles.

Comment est calculé le pécule de vacances ?

Les règles de calcul diffèrent selon votre statut et votre situation. Selon que votre salaire est fixe ou variable, les sommes ne sont pas non plus versées de la même manière.

Pour les employés

Si vous êtes employé, c’est votre entreprise qui verse votre pécule. Le double pécule de vacances des employés équivaut à 92 % de leur salaire brut. Il est calculé différemment selon que votre salaire est fixe ou variable.

Si votre salaire est fixe

Pour connaître votre pécule de vacances si votre salaire est fixe, il suffit de calculer 92 % de votre salaire brut.

Prenons un exemple : vous gagnez 3000 € bruts mensuels. Calculez 3000 x (92/100) = 2760. Votre double pécule de vacances s’élève à 2760 euros.

Si votre salaire est variable

Si votre salaire est variable, votre pécule de vacances sera calculé sur la base de votre salaire journalier brut moyen de l’année précédente, et non sur celle de votre salaire mensuel. Le taux du pécule de vacances total s’élève à 15,67 % (simple pécule : 8 %, double pécule : 7,67 %). Le simple pécule de vacances et le double pécule de vacances seront versés au même moment.

Si par exemple, l’année dernière, vous avez gagné en moyenne 25 euros brut par jour : calculez 15,67 % de 25 euros, vous obtenez 3,9 €.

Vous toucherez donc 3,9 € par jour de congé, soit environ 97,5 € pour 25 jours de congé.

Pour les ouvriers

Les ouvriers reçoivent leur pécule de vacances par leur caisse de vacances ou par l’Office national des vacances annuelles (ONVA), une seule fois par an. Ils ne sont pas payés lorsqu’ils prennent leurs congés légaux : le simple pécule de vacances et le double pécule de vacances leur sont versés en même temps, au moment des congés d’été, entre le 2 mai et le 30 juin.

Leur pécule de vacances est calculé sur toutes les prestations et salaires de l’année précédant les congés, et prend en compte tous les employeurs : il correspond à 15,38 % du salaire brut, soit le simple pécule de vacances (8 %) ajouté au double pécule de vacances (7,38 %).

Si vous êtes ouvrier, voici un exemple de calcul détaillé d’un pécule de vacances, étape par étape.

1. Calculez votre salaire de base pour le pécule de vacances

Il faut partir du salaire brut mensuel. Cette somme est augmentée de 8 %, pourcentage fixé pour le calcul du pécule de vacances. Sous certaines conditions, cette somme est additionnée à votre « salaire fictif », qui comprend vos journées d’absence payées, ou de chômage économique de l’année.

  • Salaire brut mensuel l’année passée - 6000 €
  • Salaire brut mensuel l’année passée, augmenté de 8% - 6480 €
  • Salaire fictif - 350 €
  • Salaire de base pour le calcul du pécule de vacances - 6830 €

2. Calculez votre pécule de vacances brut

Le pécule de vacances brut correspond à 15,38 % de votre salaire mensuel brut de l’année passée. Déduisez 15,38 % du salaire de base pour le calcul du pécule.

  • Salaire de base pour le calcul du pécule de vacances - 6830 €
  • Déduction du pécule de vacances brut de 15,38% - 1050,45 €

3. Calculez les retenues

Le pécule de vacances est ensuite sujet à des retenues. Il faut soustraire la retenue de 13,07 % pour l’Office national de sécurité sociale (ONSS), qui est seulement prélevée sur le double pécule de vacances, c’est-à-dire sur 7,38 %. Est ensuite prélevée la retenue de solidarité de 1 %. En soustrayant ces deux cotisations au pécule de vacances brut, vous obtenez le pécule de vacances imposable.

  • Retenue pour l’ONSS (13,07 % des 7,38%) - 10,13 €
  • Retenue de solidarité (1 %) - 68,3 €
  • Pécule de vacances imposable - 972,02 €

4. Calculez le précompte professionnel

Enfin, le précompte professionnel, c’est-à-dire l’impôt national, est prélevé. Il est d’un montant de 17,16 % pour les pécules imposables inférieurs ou égaux à 1410 €, et de 23,22 % pour les pécules supérieurs ou égaux à 1410 €. En soustrayant la somme du précompte professionnel, vous obtenez finalement le pécule de vacances net, qui vous sera versé.

  • Précompte professionnel (17,16 %) - 166,8 €
  • Pécule de vacances net - 805,22 €

Pour les intérimaires

Si vous travaillez comme intérimaire, vous avez droit à des vacances annuelles en fonction de votre nombre de jours travaillés pendant l’année passée. C’est votre agence d’intérim (ou l’ONVA si vous êtes ouvrier), qui vous verse votre pécule de vacances en même temps que chaque salaire, sous le nom de « pécule de vacances de départ », équivalent à environ 15 % du salaire brut annuel. Il est donc conseillé d’épargner cette somme, destinée aux congés.

Que se passe-t-il en cas de maladie ?

En cas d’incapacité de travail, votre période d’absence est quand même comptée dans le calcul du salaire de base pour déterminer le pécule de vacances, mais cette période est limitée à 12 mois. Cela signifie qu'au-delà d’un an d’incapacité, vous n’avez plus droit au pécule de vacances.

Pendant les 12 premiers mois, votre double pécule de vacances sera proportionnel au nombre de jours de congés auxquels vous avez droit.

Supposons par exemple que vous êtes en incapacité depuis le 1er septembre 2019. Jusqu’au 31 août 2020, vos journées d’incapacité sont considérées comme des jours de travail lors du calcul de votre pécule. En 2021, vous avez droit à deux-tiers du nombre de jours de congés payés, puisque 8 mois sur 12 sont considérés comme travaillés en 2020. Vous percevez donc les deux-tiers de votre double pécule de vacances.

Les jours de vacances peuvent être reportés ou seront dus

De plus, si vous êtes malade, votre employeur doit quand même vous verser votre simple pécule de vacances, mais uniquement pour les jours de congé que vous n'avez pas pu prendre. Vos jours de vacances seront reportés.

Si vous êtes malade au moment du versement du double pécule de vacances, celui-ci peut être reporté, et versé quand vous prendrez effectivement vos congés.

Si votre maladie vous empêche de prendre vos congés avant la fin de l’année, votre employeur doit quand même vous payer votre double pécule de vacances, mais au mois de décembre.

Indemnités de mutuelle et congés payés ne sont pas cumulables

Vous ne pouvez pas cumuler congés payés et indemnités de mutuelle : cela signifie que votre mutuelle ne vous verse aucune indemnité pendant les jours de congés payés (simple pécule de vacances). Elle vous demandera de choisir une période de vacances, durant laquelle elle cessera de payer vos indemnités. Si vous ne choisissez pas, elle décompte automatiquement vos jours de vacances en décembre.

En cas de licenciement ou de démission

Si vous êtes licencié ou que vous démissionnez, vous avez droit à votre pécule de vacances dit « de départ » : il représente 15,34 % du salaire brut gagné, soit 7,67 % du simple pécule de vacances de départ, et 7,67 % du double pécule de vacances de départ. Vous payerez des cotisations sur le simple pécule de vacances de départ, puisqu’il est assimilé à un salaire.

Un versement en deux temps

Vous toucherez votre pécule de vacances en plusieurs temps :

  • solde du pécule de vacances – ce sont les jours que vous n’avez pas pris, qui vous sont reversés ;
  • avance sur le pécule de vacances – ce sont les jours que vous avez accumulés pendant l’année de votre démission ou de votre licenciement.

Si vous avez un nouvel emploi

Si vous commencez un nouvel emploi, vous toucherez votre simple et votre double pécule de vacances au cours du mois suivant. Vous aurez également une attestation de votre ancien employeur, qui indiquera le nombre de jours de congés que vous avez déjà pris dans l’année. Votre nouvel employeur saura ainsi combien de jours il vous reste ; puis il retiendra votre simple pécule de vacances sur votre salaire, pour qu’il puisse vous le payer lors de vos prochaines vacances.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Métiers et secteurs les mieux payés en Belgique

Etre bien payé à la fin de vos études est peut-être votre premier critère d'orientation. Nous avons recensé pour vous les métiers les mieux payés en Belgique.

Tout savoir sur le contrat d'apprentissage

Lisez cet article pour tout savoir sur le contrat d'apprentissage en Belgique, combien vous serez rémunéré, quels sont ses avantages et ses inconvénients.