Trouver un emploi

Comment expliquer les périodes d'arrêt de travail liées au COVID-19 ?

November 9, 2020

Depuis le mois d'avril, 39.000 d'emplois ont été perdus en Belgique. Si vous faites partie de ceux qui ont perdu leur emploi à cause du COVID-19, vous vous demandez sans doute comment vous allez bien pouvoir justifier cette période blanche, sans travail, à vos futurs potentiels employeurs. Cet article abordera les périodes sans travail et vous donnera des éléments pour les expliquer aux responsables du recrutement lors d'une prochaine recherche d'emploi.

Article connexe : Comment utiliser Indeed pour trouver un emploi durant l'épidémie de COVID-19 ?

Qu'est-ce qu'une période d'arrêt de travail ?

Une période d'arrêt de travail se définit par toute période au cours de laquelle une personne est sans emploi. Elle peut s'étaler sur des semaines, des mois ou même des années selon la situation. Les causes des périodes d'arrêt de travail sont nombreuses : reprise d'études, garde d'enfants, voyages… Pendant la pandémie de COVID-19, les pertes d'emploi ont atteint un niveau record, les employeurs des secteurs non essentiels s'étant vus obligésobliger d'interrompre leurs activités économiques. Cet épisode sans précédent se traduira par des périodes blanches sur des millions de CV.

Comment aborder les périodes d'arrêt de travail liées au COVID-19

Si vous avez perdu votre emploi à la suite du COVID-19, vous vous demandez peut-être comment vous expliquerez cette période d'arrêt de travail aux futurs employeurs. Voici plusieurs façons d'aborder les périodes d'arrêt de travail sur votre CV de manière professionnelle et efficace.

Rester concentrés et positifs

La perte d'un emploi est une expérience difficile et démotivante, et qui peut dissuader de nombreuses personnes de chercher un nouvel emploi. C'est particulièrement vrai pour les personnes qui n'avaient jamais connu de période sans travailler. Cependant, il est important de faire preuve de concentration et de conserver une attitude positive pendant cette période et de ne pas laisser votre arrêt de travail interférer avec votre recherche d'emploi. N'oubliez pas que des millions d'autres personnes dans le monde vivent la même expérience et sont actuellement sans emploi.

Faire preuve d'honnêteté avec les employeurs potentiels

La pandémie de COVID-19 a été la cause d'un nombre record de licenciements. Les employeurs sont conscients de cette situation et des pertes d'emplois sans précédent, qui se comptent par million. Bien qu'il soit tentant de laisser de côté votre période d'arrêt de travail sur votre CV ou de trouver une excuse, faites plutôt preuve d'honnêteté à ce sujet avec les employeurs potentiels. En effet, nombre d'entre eux comprendront la situation et ne vous en tiendront pas rigueur s'ils envisagent de vous confier un poste au sein de leur entreprise.

Joindre une note dans votre CV à propos de votre période d'arrêt de travail liée au COVID-19

Pour vous assurer que les responsables du recrutement fassent bien le lien entre votre période d'arrêt de travail et le COVID-19, vous pouvez ajouter une précision sur votre CV ou votre lettre de motivation afin d'expliquer cet épisode. Cela permet aux employeurs potentiels de comprendre rapidement pourquoi vous êtes sans emploi et évite que les responsables du recrutement ne rejettent votre CV à cause d'une période d'inactivité.

Prendre des initiatives en étant sans emploi

Bien qu'une période de chômage ne soit certainement pas idéale, vous pouvez mettre ce temps à profit pour élargir vos connaissances et vos compétences liées à votre carrière. Par exemple, vous pouvez suivre un cours en ligne gratuit ou faire du bénévolat. Vous pouvez également contacter des mentors ou d'anciens employeurs pour voir s'il existe des projets auxquels vous pourriez contribuer à titre d'indépendant ou à temps partiel. Rester actifs et impliqués dans votre carrière, malgré une inactivité professionnelle, montre aux potentiels employeurs votre détermination et votre volonté à évoluer sur le plan professionnel.

Expliquer vos efforts en matière de recherche d'emploi

Lors d'un entretien pour un poste, assurez-vous d'expliquer que vous avez activement recherché un emploi et acquis des compétences tout en étant au chômage. Cela montre aux employeurs que vous n'avez pas baissé les bras après votre perte d'emploi, restant productif et prenant des initiatives. Vous pouvez également discuter des missions éventuelles effectuées pendant votre période d'inactivité ou des formations pédagogiques/professionnelles que vous avez suivies pour faire avancer votre carrière. De cette façon, vous vous présenterez comme une personne productive et résiliente, en dépit de la perte de votre emploi.

Mettre votre CV à jour

Lorsque votre CV mentionne une période d'arrêt de travail, il est important de décrire soigneusement vos compétences et vos aptitudes dans la section réservée aux postes que vous avez précédemment occupés. Soyez précis sur vos compétences, vos réalisations et vos récompenses et mettez-les en valeur dans votre CV et votre lettre de motivation. En étoffant votre CV au maximum, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que les employeurs potentiels vous remarquent malgré une période d'arrêt de travail.

En savoir plus : Comment rédiger un CV

Faire appel à son réseau

Si vous avez constitué un réseau de contacts professionnels tout au long de votre carrière, c'est le moment de l'utiliser. Contactez un maximum de personnes et renseignez-vous sur les postes vacants dans votre secteur. S'ils sont d'accord, vous pouvez même leur demander de parler de vous à des employeurs potentiels. En effet, passer un entretien d'embauche en étant recommandé par un professionnel de confiance augmente vos chances auprès d'un employeur malgré une période d'arrêt de travail.

Demander l'appui d'anciens employeurs

De nombreuses offres d'emploi demandent des références professionnelles qui garantissent votre capacité à occuper un poste spécifique. Si vous pouvez citer à titre de référence les employeurs avec lesquels vous avez déjà travaillé, c'est idéal pour montrer aux responsables du recrutement que vous êtes resté en bons termes avec eux et que vous n'avez pas été licencié pour de mauvaises raisons. En outre, si le responsable du recrutement contacte votre dernier employeur pour demander des références, ce dernier pourra lui expliquer que votre licenciement est uniquement dû au COVID-19.

Se fixer des objectifs et prendre soin de soi

Bien qu'une période d'arrêt de travail ne soit pas l'idéale, il est important de faire preuve de diligence si vous n'êtes pas embauché dès vos premiers essais. Gardez en tête que les employeurs doivent prendre un certain nombre de mesures pour leur entreprise, ce qui peut avoir une incidence sur les délais d'embauche.

Définissez un objectif de candidature quotidien ou hebdomadaire pour ne pas louper d'opportunités et considérez chaque objectif atteint comme une victoire. Pendant votre recherche d'emploi, faites preuve de patience et gardez une attitude positive. Faites des pauses, prenez soin de vous et profitez-en pour développer vos compétences.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Travailler à l'étranger

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à travailler hors de la Belgique. Découvrez comment le faire et les conséquences fiscales à travailler à l’étranger.

Comment décrocher son premier emploi ?

Surmonter le manque d'expérience professionnelle est la grande difficulté des jeunes diplômés. Voici ce que vous devez faire pour trouver votre premier emploi.