Trouver un emploi

Tout sur la génération Z

November 9, 2020

Par : Accompagnateurs professionnels d'Indeed

Jamie Birt, Jennifer Herrity et Emma Esparza sont accompagnatrices professionnelles chez Indeed. Elles jouissent d'une expérience combinée de 17 années en orientation professionnelle. Elles aident les personnes à surmonter les défis liés à leur recherche d'emploi, à identifier les opportunités de développement de carrière et à s'épanouir dans leurs parcours spécifiques.


Les membres de la génération Z représenteraient 20 % de la main-d'œuvre en 2020. Avec le COVID-19, ils subissent pour la plupart des perturbations importantes au niveau de leurs études, de leurs stages et de leurs projets d'intégration du marché du travail. Tout comme les autres générations, les membres de la génération Z ont des valeurs et des compétences communes, qui régissent leur mode de fonctionnement sur le lieu de travail. Pour entretenir de bonnes relations professionnelles avec eux, il est primordial de comprendre leurs influences et d'analyser leur comportement.

Dans cet article, nous verrons les caractéristiques communes des membres de la génération Z et les emplois vers lesquels ils seraient susceptibles de se tourner.

Qu'est-ce que la génération Z ?

La génération Z comprend les personnes nées après 1997. Bien qu'il n'existe aucune formule universelle pour délimiter les différentes générations, selon Pew Research, il est possible de séparer la génération Y (les milléniaux) de la génération Z en considérant les facteurs qui ont un impact sur leurs années de développement, comme les événements politiques, économiques ou sociaux majeurs. Sur la base de ces critères, on considère par exemple que la majeure partie de la génération Z ne garde pas de souvenir des événements du 11 septembre 2001.

Il est possible que certaines personnes nées avant 1997 partagent les caractéristiques de la génération Z, même si elles sont techniquement classées dans la génération Y, voire dans la génération X. Il convient également de souligner que, si la génération Z représente environ un quart de la main-d'œuvre, bon nombre de ses membres n'en sont qu'au début de leur carrière. Il semble donc y avoir moins d'études sur leurs préférences et habitudes de travail que pour les générations précédentes.

Instantané des générations :

La génération silencieuse/Les traditionalistes

  • Nés avant 1946
  • Recherchent le confort et la sécurité financière, attachés à la tradition, loyaux

Baby-boomers

  • Nés entre 1946 et 1964
  • Solide éthique professionnelle, disciplinés, concentrés

Génération X

  • Nés entre 1965 et 1980
  • Entreprenants, accordant de l'importance à l'équilibre entre vie privée et professionnelle, indépendants

Génération Y/Milléniaux

  • Nés entre 1981 et 1996
  • Accordant de l'importance à l'équilibre entre vie privée et professionnelle, confiants, à l'aise avec la technologie

Génération Z

  • Nés après 1997
  • Indépendants, entreprenants, compétitifs

Caractéristiques communes sur le lieu de travail des membres de la génération Z

Chaque génération partage des traits de personnalité et des comportements communs. Bien que tous les membres de la génération Z ne partagent pas nécessairement les mêmes valeurs ou traits de personnalité, il est possible que vous trouviez des similitudes avec ce qui suit :

  • La génération Z s'attend à travailler avec des technologies modernes
  • La génération Z préfère les interactions en face à face
  • La génération Z n'a pas peur de saisir des opportunités
  • La génération Z est étouffée par les environnements trop autoritaires
  • La génération Z accepte facilement le changement
  • La génération Z accorde de l'importance à la flexibilité
  • La génération Z est compétitive

La génération Z s'attend à travailler avec des technologies modernes

Exposée à toutes sortes de technologies depuis son plus jeune âge, cette main-d'œuvre émergente s'attend à utiliser des technologies modernes dans sa vie professionnelle. En réalité, avant l'officialisation du terme « Génération Z », les alternatives étaient « Génération selfie » et « iGen ».

Bien que les membres de la génération Z aient grandi avec la technologie, certaines recherches montrent qu'ils utilisent principalement des téléphones portables et d'autres appareils électroniques à des fins de divertissement et préfèrent communiquer avec leurs contacts professionnels en personne. Dès lors, pour communiquer de manière efficace avec la génération Z sur le lieu de travail, les employeurs doivent trouver le juste équilibre entre les interactions en face à face et les communications virtuelles.

La génération Z préfère les interactions en personne

Il faut prendre en compte ce besoin de contact humain sur le lieu de travail dans le processus de recrutement et au-delà. Par exemple, la génération Z risque de se tourner plus facilement vers des entretiens en personne que des candidatures en ligne. En outre, selon une enquête récente, 75 % des répondants de la génération Z ont déclaré préférer recevoir les commentaires d'un responsable en personne et en temps réel.

Les membres de la génération Z apprécient souvent la collaboration et prennent en compte différents points de vue. Selon la génération Z, un environnement de travail optimal devrait inclure des réunions d'équipe, où les membres de l'équipe partageraient leurs accomplissements hebdomadaires.

Toutefois, avec la propagation du COVID-19 et les mesures de distanciation sociale, cette préférence peut être amenée à changer. Par exemple, le travail à distance pourrait accroître le besoin de contact humain de la génération Z ou, au contraire, céder la place à plus de flexibilité. Quoi qu'il en soit, les employeurs et les gestionnaires de personnel ont tout à gagner à privilégier les liens humains dans leurs interactions virtuelles avec la génération Z.

La génération Z n'a pas peur de saisir des opportunités

Les membres de la génération Z ont grandi dans un cocon numérique, entourés d'entrepreneurs qui exploitent les dernières technologies pour créer des entreprises viables. Ils sont donc prêts à tirer parti de ces connaissances numériques pour saisir n'importe quelle opportunité. Ils peuvent aussi avoir un sens aiguisé des affaires en voyant les autres développer, commercialiser et financer leurs idées grâce, par exemple, à des outils de financement participatif comme Kickstarter.

De fait, 58 % des membres de la génération Z ont déclaré qu'ils souhaiteraient être à la tête d'une entreprise un jour, ce qui est déjà le cas pour 14 % d'entre eux. Sur le lieu de travail, vous pouvez observer cette culture commerciale dans l'importance qu'accorde la génération Z à la rémunération et aux avantages sociaux compétitifs.

La génération Z est étouffée par les environnements trop autoritaires

Avec l'avènement des réseaux sociaux, les membres de la génération Z ont grandi avec la possibilité de donner leur avis en public et de recevoir des commentaires en temps réel. Par conséquent, ils s'attendent à ce que leurs idées soient entendues et respectées sur le lieu de travail.

Selon un rapport édité par le Workforce Institute, ils recherchent la confiance et le soutien d'un responsable avant toute autre qualité managériale. 32 % des répondants de la génération Z ont déclaré qu'ils étaient disposés à travailler plus dur et à rester plus longtemps dans une entreprise si leur responsable leur accordait son soutien, tandis que 29 % ont déclaré qu'un responsable inefficace aurait forcément un impact sur leurs performances professionnelles.

La génération Z accepte facilement le changement

Les adolescents de la génération Z sont considérés comme les plus informés de toutes les générations confondues. En effet, la plupart ont connu un accès immédiat à Internet, aux actualités et aux réseaux sociaux dès leur plus jeune âge. Par conséquent, ils ont assisté au déroulement d'événements sociaux et politiques à grande échelle susceptibles d'avoir apporté des changements.

Les points de vue de la génération Z ont également été façonnés par les questions soulevées par la génération précédente, comme le changement climatique, diverses formes de terrorisme et la Grande Récession. Cela peut développer chez certains une forme d'activisme. Prônés comme des acteurs du changement, les membres de la génération Z recherchent souvent des emplois qui leur offrent la possibilité de contribuer, de créer, de diriger et d'apprendre.

La génération Z accorde de l'importance à la flexibilité

Un tiers de la génération Z déclare être la génération qui travaille le plus dur, bien que cela oblige plus ou moins les employeurs à offrir un équilibre décent entre vie privée et professionnelle ainsi que des avantages compétitifs. Les avantages souhaités comprennent un congé parental payé, des périodes de vacances longues et une certaine flexibilité sur le lieu et les horaires. La stabilité est une thématique importante pour eux et ils préfèrent de loin une couverture santé attrayante à des tickets restaurant ou des happy hours.

La génération Z est compétitive

La génération Z a évolué dans l'un des environnements éducatifs les plus compétitifs qui soient et est habituée à recevoir du feedback immédiat. Si les générations précédentes attendaient des jours voire des semaines avant de recevoir leurs notes, les membres de la génération Z ont été habitués à un accès quasi instantané à leurs résultats et ont pris l'habitude de se comparer à leurs pairs.

Sur le lieu de travail, le caractère compétitif des membres de la génération Z peut s'accompagner d'un désir profond de reconnaissance pour leur travail. Dès lors, ils apprécient des attentes claires sur la façon de réussir et de progresser sur le plan professionnel. 57 % des répondants de la génération Z pour le rapport du Workforce Institute indiquaient qu'ils s'attendaient à être promus au moins une fois par an.

Emplois fréquemment occupés par la génération Z

Certains comportements, hérités de l'ère numérique et des conséquences mondiales comme la Grande Récession, influencent les choix de carrière de la génération Z. Selon les recherches menées par l'équipe d'analyse d'Indeed, ses membres recherchent des carrières « à l'épreuve de l'avenir », adaptées à leurs compétences techniques et à leurs interactions personnelles et procurant sécurité financière et altruisme.

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Travailler à l'étranger

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à travailler hors de la Belgique. Découvrez comment le faire et les conséquences fiscales à travailler à l’étranger.

Comment décrocher son premier emploi ?

Surmonter le manque d'expérience professionnelle est la grande difficulté des jeunes diplômés. Voici ce que vous devez faire pour trouver votre premier emploi.