Trouver un emploi

Le guide complet du changement de carrière pendant la crise du COVID-19 (avec les conseils d'un recruteur)

November 9, 2020

Par : Emma Esparza

Emma Esparza est une accompagnatrice professionnelle chez Indeed qui jouit d'une expérience dans les domaines du recrutement, des conseils en matière de carrière universitaire et d'accompagnement professionnel technique senior. Elle s'évertue à guider les chercheurs d'emploi dans leurs recherches et leurs objectifs de carrière, en respectant les spécificités et les secteurs de chacun.


La propagation du COVID-19 a eu un impact sur les individus et les entreprises aux quatre coins du monde, entraînant des millions de licenciements, des mises au chômage partiel et des réductions d'heures de travail. Si votre emploi a été affecté par le COVID-19, vous vous posez sûrement des questions sur votre avenir.

Si votre secteur d'activité a souffert de la crise liée à la propagation du virus et n'offre plus de perspective d'emploi stable, vous devrez peut-être changer de carrière ou de secteur. Il est possible aussi que vous envisagiez un changement de carrière depuis un certain temps déjà ; si tel est le cas, le moment est venu d'acquérir les compétences requises pour changer de poste ou de secteur.

Quelle que soit votre situation, vous pouvez aborder votre changement de carrière de différentes manières. Cette période d'incertitude présente des difficultés bien spécifiques, c'est pourquoi nous allons évoquer les démarches à entreprendre pour assurer une transition en douceur vers votre nouvelle carrière. Et un recruteur Indeed va vous donner quelques conseils.

Comment changer de carrière lors de turbulences économiques

Nous nous sommes entretenus avec Ryan Corbalis, un recruteur d'entreprise chez Indeed, afin de cerner les meilleures façons de changer de carrière pendant ou à la suite d'un événement comme le COVID-19. En d'autres termes, à quoi cela ressemble-t-il de changer de carrière dans un contexte économique instable ?

« Selon moi, l'adaptabilité est l'un des principaux atouts dont les candidats doivent disposer. C'était déjà le cas avant le COVID-19, et ça l'est davantage maintenant. De même, je dirais ceci à tous ceux qui recherchent un nouveau poste, et plus particulièrement à ceux qui souhaitent changer de secteur d'activité ou de carrière : mettez en valeur vos capacités dans ce nouveau domaine et concentrez-vous sur les compétences plus que sur les expériences, car elles ont l'avantage de s'adapter à différentes situations. »

Si vous envisagez un changement de carrière suite à l'environnement économique actuel, il faut prendre en considération les secteurs d'activité les plus en difficulté, les plus résilients ou ceux qui offrent de nouvelles opportunités influencées par l'innovation requise. Par exemple, vous pouvez vous intéresser à des secteurs qui fournissent des services essentiels ou des produits de première nécessité comme les services publics, l'inspection des bâtiments, les épiceries, etc.

1. Effectuer une auto-évaluation et analyser la situation

Lors d'un changement de carrière, il est primordial de prendre le temps de réfléchir à votre situation actuelle. Posez les bases, demandez-vous si c'est le bon moment pour un revirement de carrière, réfléchissez à ce que vous attendez d'un tel changement et pensez à ce que vous devrez peut-être faire pour y arriver.

Commencez par vous poser des questions spécifiques pour mieux appréhender votre situation actuelle :

Un changement de carrière est-il la meilleure solution pour moi ?
Réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous souhaitez changer de carrière. Un changement dans les circonstances actuelles présentera forcément son lot de défis, il est donc important de se demander s'il existe des alternatives. Par exemple, si vous gardez un mauvais souvenir des postes que vous avez occupés dans le passé, n'est-ce pas plutôt à cause de l'entreprise ou du responsable, que du poste en lui-même ?

Est-ce le moment approprié ?
Un changement de carrière peut s'avérer nécessaire pendant cette période si votre secteur d'activité ou votre emploi a été fortement touché et si vous n'êtes plus en mesure de trouver suffisamment d'opportunités. Par exemple, si vous étiez agent de bord et que vous ne trouvez pas d'emplois similaires, il est possible que l'obligation ou un désir de nouveauté vous fasse changer de carrière sans plus attendre pour trouver du travail. Si vous êtes en mesure d'attendre une période un peu plus stable pour changer de carrière, demandez-vous si le moment est opportun pour sauter le pas ou s'il est préférable de patienter.

Puis-je surmonter les défis à venir ?
Pour réussir votre transition professionnelle, il est possible que vous soyez amené à développer certaines compétences ou à construire un nouveau réseau de relations. Dès lors, il est important de vous demander si vous pouvez y consacrer du temps en ce moment, ou si vous avez besoin d'un soutien financier via un autre emploi à court terme.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?
Vous pourriez également vous demander si les avantages liés à un changement de carrière valent les défis qui peuvent en découler. Par exemple, même s'il peut être long, stressant ou coûteux de changer de carrière, cela peut en valoir la peine si vous décrochez derrière un poste qui correspond à vos besoins et à vos valeurs à long terme. Nous allons d'ailleurs aborder ce point dans la section suivante.

2. Effectuer un audit professionnel

Prendre le temps de comprendre vos qualités, vos qualifications et vos valeurs peut vous aider à orienter votre changement de carrière et à affiner vos options de parcours professionnel si vous ne l'avez pas déjà fait. Cela peut également vous aider à comprendre comment vous positionner lors de votre recherche d'emploi.

Commencez par vous poser les questions suivantes :

Quelles sont les compétences générales dont je dispose actuellement ?
Les compétences générales sont liées à votre capacité à travailler avec les autres. Pensez à votre capacité à communiquer, à faire preuve d'empathie avec les clients ou à résoudre des problèmes. Les compétences générales sont souvent les plus faciles à transférer. Par conséquent, si vous prenez le temps de les identifier, vous saurez plus facilement comment les intégrer à un nouveau poste ou secteur. Apprenez-en davantage sur les compétences générales sur le lieu de travail pour identifier vos principaux atouts dans ce domaine.

Quelles sont les compétences spécialisées dont je dispose actuellement ?
Les compétences spécialisées sont vos capacités techniques acquises via des diplômes ou une formation. Il peut s'agir de la maîtrise d'une langue, de la connaissance d'un logiciel spécifique, d'une méthode de gestion de projets, etc. En dressant la liste de vos compétences techniques, vous facilitez le tri des secteurs vers lesquels la transition pourrait être plus facile pour vous.

Quelles compétences souhaiterais-je développer ?
Une fois les compétences dont vous disposez mises au clair, réfléchissez à celles que vous aimeriez apprendre. Il peut s'agir de nouvelles compétences que vous souhaitez acquérir ou de celles que vous avez déjà, mais que vous souhaitez approfondir. Essayez de ne pas vous fixer de limites et, au contraire, d'explorer librement les activités qui vous apportent de la joie ou qui suscitent votre curiosité.

Quelles sont mes plus grandes « victoires » au cours de ma carrière ?
Cette tâche peut vous sembler facile ou troublante. Quoi qu'il en soit, nous avons tous des « victoires » au cours de notre carrière, il faudra peut-être simplement faire preuve d'un peu de réflexion pour les identifier. Il peut s'agir de compliments de la part de collègues, de la reconnaissance de supérieurs, d'un impact mesurable que vous avez eu sur une entreprise ou d'une promotion. Il peut également s'agir de réalisations professionnelles personnelles, comme remporter certaines récompenses ou atteindre des objectifs spécifiques.

En dressant la liste de vos victoires, vous mettrez en évidence vos points forts et ce que vous aimez faire, et vous serez en mesure de parler de ces réalisations avec vos potentiels employeurs tout au long du processus de recrutement. En mettant en lumière les réussites de votre carrière, vous montrez aux employeurs la valeur que vous pouvez apporter à leur entreprise, et ce même si vous avez exercé un autre poste ou que vous venez d'un autre secteur d'activité.

Quelles tâches (grandes et petites) me procurent le plus de satisfaction ?
Puisez dans votre liste de « réussites » et de compétences pour avoir une meilleure idée des tâches qui vous procurent le plus de plaisir. Ce n'est pas une obligation de transformer vos passions et intérêts en carrière, mais cela apportera certainement un plus d'entamer un parcours professionnel avec des responsabilités qui vous parlent vraiment. En prenant le temps d'évaluer les tâches que vous aimez le plus accomplir, vous orientez et hiérarchisez vos recherches pour une nouvelle carrière.

Ai-je un « emploi rêvé » et, si tel est le cas, quel est-il ?
Ne vous limitez pas. Écrivez les « emplois rêvés » les plus réalistes, mais également ceux qui se trouvent hors de votre zone de confort. Et qui sait ? Après l'analyse de vos compétences, l'impossible pourrait bien être plus réalisable que vous ne le pensiez initialement.

C'est aussi un moyen de mettre le doigt sur un poste qui pourrait être un tremplin vers l'emploi de vos rêves. Si vous avez repéré un poste intéressant, mais qui ne répond pas exactement à vos attentes, il peut toujours vous apporter de l'expérience et vous donner les qualifications nécessaires pour votre poste idéal, à l'avenir.

Quelles sont mes valeurs fondamentales et mes exigences non négociables ?
La mise en correspondance de vos valeurs et de vos besoins fondamentaux avec votre recherche d'emploi est l'une des étapes les plus importantes d'un changement de carrière. En effet, cela peut mettre en évidence des secteurs d'activité vulnérables et pas forcément évidents lorsque le marché du travail tourne normalement. Vos valeurs et vos besoins doivent être les facteurs à prendre en compte pour choisir un poste, une entreprise ou un secteur.

Par rapport à vos valeurs, vous pouvez vouloir travailler pour une entreprise avec une mission qui vous tient à cœur, une culture inclusive ou qui donne la priorité à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Quant aux exigences non négociables, il peut s'agir d'une stabilité financière à long terme, d'une sécurité de l'emploi ou d'horaires de travail plus flexibles.

3. Faire des recherches plus approfondies sur votre secteur

Au moment où vous envisagez un changement de carrière, il est possible que vous ne connaissiez pas toutes les opportunités pour lesquelles vous auriez pourtant les qualifications. Cela arrive fréquemment. Prenez le temps d'explorer de nouveaux postes et parcours professionnels en lisant les descriptions publiées sur des sites web tels qu'Indeed, des profils professionnels d'autres personnes et des articles liés aux emplois.

Trouvez un poste qui suscite votre intérêt et approfondissez vos recherches. Par exemple, les sites d'emploi suggèrent souvent des postes similaires ou des articles en fonction de votre historique de recherche. Lors d'un changement de carrière, ne vous concentrez pas exclusivement sur les intitulés ; lisez aussi les descriptions. En effet, de nombreux employeurs et secteurs utilisent des intitulés différents pour des postes identiques ou similaires. Par exemple, selon l'organisation, un « gestionnaire de compte » peut faire référence à un poste de directeur des ventes, de coordinateur de compte de réussite client.

Portez une attention particulière aux exigences et aux tâches liées aux emplois afin d'évaluer si cela correspond à vos compétences, à vos intérêts et à vos valeurs. C'est aussi un bon moyen d'identifier les éventuels obstacles. Par exemple, vous pouvez trouver un poste que vous aimez, mais qui nécessite un diplôme ou une certification préalables. À vous de voir si vous avez la possibilité de postuler dans l'immédiat, ou non. Dans tous les cas, cela vous aide à prendre des décisions éclairées.

D'autre part, en identifiant vos compétences transférables, vous pouvez identifier plus facilement les emplois qui vous sont accessibles. C'est particulièrement important si votre changement de carrière doit s'opérer rapidement. Dans ce cas, essayez de vous concentrer sur les postes pour lesquels vous possédez au moins 60 % des qualifications grâce à vos compétences transférables. Ce n'est pas une règle stricte, mais plutôt une bonne directive pour vous aider à déterminer si cela vaut la peine de postuler.

Commencez par enregistrer les intitulés de poste qui vous intéressent ; entre 15 et 20 pour commencer. Ensuite, réduisez cette liste pour ne garder que les 3 à 5 meilleures options et vous renseigner via des réunions d'information et des guides portant sur le secteur.

4. Réduire le nombre d’emplois sur votre liste

Sélectionnez un ou deux postes de prédilection en fonction de certains critères comme vos exigences non négociables, vos objectifs de carrière, vos compétences transférables, les opportunités disponibles et les obstacles initiaux. Si vous envisagez plusieurs postes, l'idéal est qu'ils soient de nature similaire. Cela sera plus simple pour vous, tant au niveau des recherches que du transfert de vos compétences. En effet, si vous opérez une transition vers plusieurs postes qui nécessitent des compétences différentes, vous risquez d'être perdu et de ne pas avoir autant de qualifications que vous l'espéreriez.

Une fois le poste choisi, voyez comment combler le fossé entre les compétences que vous possédez déjà et celles dont vous avez besoin pour votre nouvelle carrière. Avant de vous lancer dans l'obtention, parfois onéreuse, d'un nouveau diplôme ou d'une certification, envisagez d'abord des cours en ligne gratuits ou à faible coût. Recherchez des livres, des articles ou des podcasts liés au secteur pour commencer à avoir des bases. Vous pouvez aussi vous tourner vers du bénévolat ou des projets indépendants. Ce sont autant d'activités qui peuvent être ajoutées à votre CV ou évoquées à l'occasion d'entretiens.

5. Préparer vos outils de recherche d'emploi

Ryan Corbalis, recruteur chez Indeed, a partagé ses conseils pour un changement de carrière réussi, y compris les atouts clés recherchés par les recruteurs pendant la pandémie de COVID-19.

Ryan explique qu'il est plus important que jamais de donner aux recruteurs des exemples précis montrant votre capacité d'adaptation au travail, votre réactivité face au changement ou encore votre facilité pour apprendre à maitriser de nouveaux outils ou processus. Les entreprises ont connu des changements extrêmes en peu de temps depuis la propagation du COVID-19 et elles peuvent donner la priorité aux candidats qui peuvent non seulement s'adapter avec elles, mais aussi aider l'entreprise à prospérer pendant le changement.

Tout d'abord, sur votre CV, mettez en lien vos compétences transférables avec votre nouveau poste. Optez pour un CV garni, mais « général », en lien avec votre recherche d'emploi et qui puisse facilement être adapté à n'importe quelle description de poste.

« Il arrive parfois qu'un changement de carrière soit parfaitement logique dans votre esprit, ... mais ne saute pas aux yeux de quelqu'un sur le papier. Faites l'effort d'expliquer comment et pourquoi vos compétences et vos expériences vous préparent à réussir cette transition », explique M. Corbalis.

Il compare cela à la construction d'un pont entre vos expériences/compétences et les attentes/responsabilités du poste recherché : « Il est important de montrer en quoi vos expériences passées, bien que différentes, vous ont préparé pour le poste concerné. Mettez l'accent sur vos réalisations et vos résultats, ainsi que sur vos compétences, au lieu de vous focaliser sur les tâches et les responsabilités. »

Par ailleurs, M. Corbalis explique que vous devez aussi préparer les questions de l'entretien pour votre changement de carrière. Mettez en évidence votre expérience par rapport au nouveau poste, insistez sur ce qui vous distingue des autres et concentrez-vous sur vos compétences transférables :

« Mettez-vous dans la peau du recruteur ou du responsable du recrutement et pensez aux informations qu'il aimerait avoir sur vous. Parlez aussi de vos expériences passées, en les mettant en relation avec le nouveau poste. C'est particulièrement important si vous prévoyez un changement de carrière ou si vous postulez dans un autre secteur d'activité. Il se peut que le lien entre le poste qui vous intéresse et vos compétences transférables ne soit pas évident s'il s'agit d'un autre secteur ; il vous faudra donc les adapter au contexte du nouveau poste. Si vous montrez d'emblée votre intérêt et vos qualifications pour le poste, l'employeur se posera forcément moins de questions. »

6. Démarrage du processus de recherche d'emploi

Il est possible que vous puissiez changer de poste ou de secteur, dès maintenant. Au fil de vos candidatures, donnez-vous quelques lignes directrices. Gardez à l'esprit que la perturbation économique causée par le COVID-19 est d'une telle ampleur que vous devrez faire preuve d'encore plus de patience envers vous-même et envers les autres.

Fixez des objectifs de candidature chaque semaine. Ils sont susceptibles d'évoluer de semaine en semaine en fonction de vos autres engagements et des disponibilités. Fixez des objectifs réalisables en fonction des opportunités et ajustez-les au besoin. Certaines semaines, vous pourriez envisager de postuler à trois postes et d'autres semaines, à vingt.

Équilibrez la qualité et la quantité de vos candidatures. Il n'est pas réaliste de personnaliser votre CV ou votre lettre de motivation pour chaque emploi qui vous intéresse. Vous devez faire la part des choses entre les postes qui nécessitent une personnalisation de votre CV et ceux qui peuvent se contenter d'un CV plus général.

Par exemple, si vous vous fixez pour objectif de postuler à cinq emplois cette semaine, essayez de les organiser comme suit :

1) Postes qui vous intéressent plus ou moins ou pour lesquels vous remplissez moins de 60 % des qualifications.
2) Postes qui correspondent étroitement à vos objectifs ou pour lesquels vous remplissez plus de 60 % des qualifications.

Si le poste appartient à la deuxième catégorie, prenez le temps de personnaliser votre CV. Pour tous les autres postes, utilisez simplement la version générale de votre CV adaptée à votre recherche d'emploi globale.

Assurez le suivi de vos candidatures. N'attendez pas que les recruteurs vous remarquent. Dans de nombreux cas, les employeurs reçoivent des centaines de candidatures pour un seul poste. Il est probable que le COVID-19 ait amplifié ces chiffres. Cela vous donne une idée de la facilité avec laquelle votre CV peut se perdre dans la masse. N'hésitez pas à utiliser les réseaux sociaux pour interagir avec les responsables du recrutement, les employés ou les recruteurs de l'entreprise concernée pour vous enquérir de l'état d'avancement de votre candidature.

Utilisez votre réseau. Utilisez votre réseau personnel et professionnel pour identifier de nouvelles opportunités et voir comment adapter votre recherche d'emploi pour de meilleurs résultats. Il ne faut pas hésiter à vous appuyer sur l'expérience des autres pour aller plus loin. Vous serez sans doute surpris par le nombre de personnes disposées à vous donner des pistes d'emploi, des conseils ou des mots d'encouragement.

Trouvez le bon équilibre entre la persévérance et le temps pour soi. Déjà difficile en temps normal, la recherche d'emploi se complique encore davantage en temps de pandémie. Considérez les refus comme faisant partie intégrante du processus de recrutement. Il est normal de ressentir de la tristesse ou de la frustration, mais ne vous laissez pas gagner par les pensées négatives trop longtemps. À force de persistance, vous saurez surmonter les difficultés de votre recherche et aller de l'avant.

Ne perdez pas la main pour ce qui est des entretiens. Il peut sembler étrange de vous exercer aux entretiens avant même d'en avoir un de planifié, mais il est préférable d'être disponible dès que l'occasion se présente. Notez vos réponses aux questions d'entretien courantes ainsi qu'à toutes les questions spécifiques au secteur ou au poste. Faites des répétitions à voix haute, développez votre argumentaire éclair et, éventuellement, essayez d'introduire les sujets de discussion abordés lors de vos réunions d'informations. Cela permettra de renforcer votre confiance et de faire des mises en situation réelles. Vous devez aussi vous préparer à répondre à certaines questions liées à votre changement de carrière :

  • Pourquoi avez-vous décidé de changer de carrière ?
  • Pourquoi avez-vous les qualifications pour ce poste ?
  • En quoi votre expérience fait-elle de vous la personne la plus indiquée pour le poste ?
  • Êtes-vous prêt à acquérir certaines compétences sur le tas ?
  • Que savez-vous des fonctions que requiert ce poste ?

En lien avec ce sujet

Afficher plus 

Comment demander une lettre de recommandation ?

Meta Description: Vous désirez savoir comment demander une lettre de recommandation ? Découvrez dans cet article toutes les astuces pour demander une lettre de recommandation.

Guide de recherche d'emploi : Trouver des entreprises qui valorisent la diversité et l'inclusion

Dans le cadre de cet article, nous définirons ce qu'est la diversité et l'inclusion sur le lieu de travail ainsi que les raisons pour lesquelles ces aspects sont importants. Nous aborderons également la façon de déterminer si une entreprise favorise une culture de diversité et l'inclusion.